Viré pour des propos sur son mur Facebook

Le gérant d’un magasin roubaisien vient d’être licencié pour des propos postés sur son mur Facebook. Il s’explique.

Les cornes et autres pliures sur le courrier démontre qu’il a été lu et relu de nombreuses fois. « Je n’en reviens toujours pas ! » lâche David Maupin. Cet ancien responsable du magasin Le roi du matelas à l’Usine de Roubaix sort de trois semaines de mise à pied sans salaire. Viré pour faute grave. En cause : trois messages postés sur Facebook (sous pseudonyme) et extraits d’une discussion entre « amis » sur son mur. « Ces messages faisaient partie intégrante d’une discussion privée entre des responsables de magasins. Nous venions d’apprendre que 225 euros de primes allaient être supprimées sans raison. On peut comprendre notre aigreur », explique David en tendant le courrier recommandé qu’il vient de recevoir. Bien entendu, l’opinion de sa direction est totalement différente. « Le 29 mai 2013, nous avons relevé de votre part des faits constitutifs d’une faute grave, écrit Pierre Laurent Cornu, le gérant de la société OKI qui gère la chaîne de magasins. En effet, le 22 mai, vous avez échangé des propos diffamatoires, injurieux et mensongers publiquement envers la société et votre hiérarchie par le biais du réseau social Facebook

Article au complet : http://m.nordeclair.fr/accueil/vire-pour-des-propos-sur-son-mur-facebook-ia0b0n236904

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s