Pheed

En l’espace de quelques jours, ce nouveau né de l’univers social network (Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Google+, Youtube…) aurait enregistré un million de nouveaux comptes, selon OD Kobo,  co-fondateur de Pheed.
Pourquoi un tel succès ? Parce que c’est nouveau, bien entendu, mais aussi parce que des people ont d’ores et déjà créé leur compte et, enfin, parce que, contrairement à Twitter and co, sur Pheed, on peut, si on le souhaite, monétiser son compte en rendant l’abonnement à sa page payant — la moitié des gains revient alors à Pheed. L’abonnement peut être mensuel (entre 3 et 6 dollars, le prix demandé par David Guetta) ou à l’acte, pour voir un contenu unique, comme un concert ou une émission en direct. Dans ce cas, les prix peuvent grimper à 34 dollars pour regarder un spectacle en live. Les créateurs de Pheed, qui ambitionnent de se positionner face aux mastodontes du genre que l’on connaît, croient au modèle économique payant : cela suppose que le contenu poussé est de meilleure qualité et/ou exclusif.Partage d’humeurs et d’infos (mais en 420 caractères, contre 140 pour Twitter), de photos, de vidéos live, de notes vocales… Pheed s’inspire donc de l’existant tout en apportant quelques particularités qui pourraient faire la différence. Preuve que Pheed commence à déranger les réseaux sociaux historiques, Twitter a purement supprimé la possibilité de s’inscrire à Pheed avec un identifiant Twitter. Il reste toujours possible de se créer un compte avec ses identifiants Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s